1-4 septembre 2021 - Inscription ouverte !

 

Mar 21
2019

L’élite slovaque, Peter Brestovansky, pour les 170 km de l’UTMR en 2019

Lizzy Hawker

Nous sommes heureux d’accueillir un coureur d’élite, Peter Brestovansky, de l’équipe slovaque d’ultra-trail pour les 170 km de l’UTMR ! Voici ce qu’il a à dire …..

“In plus de l’escalade, du ski alpinisme et du VTT, j’aime aussi courir. Les longues distances à parcourir. Ultra run. C’est sorti tout droit de nulle part. À l’époque, j’étais tellement occupé par mon travail et ma famille qu’il n’y avait pas de temps pour des activités plus longues comme l’escalade ou le vélo. J’ai donc commencé à courir. Et j’ai continué à ajouter la longueur des distances. J’ai commencé à explorer mes limites. J’ai d’abord pensé que ma limite personnelle était de terminer un marathon. Ensuite, j’ai réussi à participer à la plupart des compétitions slovaques d’ultra-trail de plus de cent kilomètres ainsi qu’à des épreuves de course de 24 heures. Je n’ai pas encore atteint les limites de mon corps et de mon âme. J’ai donc décidé de courir un solo de 360 km des Hautes Tatras au Danube. Les limites n’étaient pas encore atteintes… Je cherchais une nouvelle dimension.

Je l’ai trouvée en m’inscrivant à des manifestations de bienfaisance et à des courses portant un message moral fort. L’un d’eux est “Ultralanovka” pour l’association Plamienok et le sentier Štefánik, où les fonds collectés sont utilisés pour les soins palliatifs des jeunes enfants.

Avant et après la piste Stefanik !

Le projet “On the Edge”, où mon équipe et moi-même courons d’Auschwitz en Pologne à Žilina en Slovaquie (170 km), pour faire revivre l’histoire vraie de deux prisonniers de camp de concentration, Vrba et Wetzler, qui ont fourni le tout premier rapport après leur évasion du camp de concentration décrivant les événements de ce qui s’y passait réellement. Le résultat de ce projet a été un film intitulé “On the Edge”, qui a remporté quelques prix dans divers festivals de cinéma. Moi et mes co-coureurs avons maintenant montré ce film, accompagné d’explications et de discussions supplémentaires, aux enfants des écoles de toute la Slovaquie. Le dernier de mes grands défis était les courses d’Andorre ELS 2900 et PTL autour du Mont Blanc. Les deux courses sont porteuses d’un message fort, se déroulant dans les montagnes que j’aime et où je peux en faire partie pendant un certain temps. C’est là que ma dépendance a commencé. J’aime les défis, surtout les plus difficiles. Cela ne s’applique pas seulement à la course, mais aussi à l’escalade et au ski alpinisme. Dans tous ces événements, une préparation non seulement physique mais aussi mentale est nécessaire. J’ai découvert que, outre le kilométrage, il y a autre chose qui rend ces occasions si importantes. Il s’agit des gens qui vous entourent – votre famille, votre équipe et votre esprit. Préparation mentale. La façon dont vous y faites face, dont vous croyez en vos capacités et dont vous pouvez être vous-même. Avec mes amis, j’organise aussi des camps de course, où nous apprenons à d’autres coureurs à mener ce mode de vie”.

Nous vous souhaitons bonne chance Peter, à bientôt en septembre !

Il pleut dans les Tatras !